Financer la construction d’un bien avec un crédit immobilier

Pour un particulier qui ne dispose pas d’un apport suffisant pour financer la construction d’un bien immobilier, le recours aux crédits immobiliers est une alternative. Il existe cependant plusieurs formules de prêt selon qu’il est octroyé par l’État ou par un établissement bancaire. À vous de choisir, laquelle est la mieux adaptée à votre situation.

Crédits immobiliers : pour lequel opter?

Plusieurs types de prêts sont mis à la disposition par l’État ou par les entreprises bancaires pour vous aider à financer la construction de votre bien. Il existe les prêts classiques. Le montant du prêt ne connaît pas de plafond, toutefois, il dépend de votre capacité de remboursement. Vous pouvez également recourir à l’Eco-prêt à taux zéro aussi appelé PTZ qui consiste à financer sous conditions une partie de l’achat ou de la construction de votre résidence principale. Ce type de prêt octroyé par l’État se rembourse sans intérêts. Pour en bénéficier, le montant de votre revenu ne doit pas dépasser un certain montant et vous ne devez pas être propriétaire de votre résidence principale depuis au moins 2 ans. Le montant de ce type de prêt varie selon la zone géographique dans laquelle va se trouver votre futur logement. Le PTZ ne finance qu’une partie de votre projet qui peut être complété par un ou plusieurs autres prêts. Le prêt Action logement quant à lui consiste en un prêt accordé aux salariés ou aux retraités travaillant dans une entreprise d’au moins 10 salariés pour les aider en partie dans le financement de l’achat ou la construction de leur résidence principale. Les conditions d’octroi varient d’un établissement à l’autre. Mais quel que soit le type de prêt choisi, il est primordial de procéder à une simulation crédit immobilier pour mettre en concurrence les offres proposées par les divers établissements prêteurs et opter pour la meilleure.

Conseils pour améliorer son profil emprunteur

Trouver le prêt idéal est une chose, mais l’obtenir en est une autre. Il est évident que les banques ne vont pas prendre le risque d’accorder un crédit à un candidat insolvable. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez prendre certaines précautions. Effectuez d’abord le remboursement de la totalité de vos crédits à la consommation, et ce, plusieurs mois avant de demander un prêt. Ce sera la preuve que vous êtes capable de gérer parfaitement vos finances et que vous ne présentez aucun risque de non-remboursement. Il est également essentiel d’épargner pour prouver à votre banque que vous êtes en mesure de mettre de l’argent de côté et de bien gérer votre budget. Ainsi, vous êtes pour l’organisme prêteur un client rentable à long terme. Cependant, avoir recours au prêt pour financer la construction d’un logement peut s’accompagner de diverses contraintes soumises par les établissements prêteurs. En effet, ils doivent prendre des précautions et se prémunir contre les potentiels retards de paiement et les malfaçons. Ils imposent entre autres un déblocage progressif des fonds. Le maître d’œuvre doit alors apporter la preuve de la réalisation d’une partie des travaux à la banque pour que l’emprunteur puisse accéder à une partie du capital et ainsi de suite. La banque va également exiger que vous soyez couvert par des garanties: garantie de parfait achèvement, garantie de bon fonctionnement, garantie décennale, etc.